Consignation bouteilles vins Grafé Lecocq
0

La consignation du verre à nouveau aux avant-postes

La consignation du verre à nouveau aux avant-postes

La consigne: une approche éco-responsable

 

Depuis très longtemps, Grafé Lecocq consigne ses bouteilles (Belgique) : nous livrons nos clients particuliers (à domicile), les sociétés ou les restaurants, avec nos propres camionnettes et nous reprenons les bouteilles vides lors d’un passage ultérieur. Plus d’infos : La livraison (grafe.be). Nous confions ensuite le lavage de nos bouteilles à une société spécialisée, comme présenté dans la vidéo.

Au niveau global, les choses bougent : le dérèglement climatique engendre des actions et la définition d’objectifs par les instances telles que la Commission Européenne (voir ici) ou les Nations Unies afin d’augmenter la consignation dans la filière vin. Le GIEC prône également cela. Ceci conforte Grafé Lecocq dans sa politique de longue date de réutilisation et consignation de ses bouteilles de vin.

👉 Dans l’ère du temps : notre démarche, par le passé parfois jugée « ringarde », est, une fois comprise, et dans les circonstances actuelles, largement appréciée par nos clients et intéresse de plus en plus les amateurs non encore clients désireux d'avoir une consommation plus éco-responsable.

👉 Empreinte carbone moindre ! Etude indépendante faite, elle est dix fois moindre avec une bouteille consignée par rapport à une bouteille qui va à la bulle à verre (Belgique). (étude de notre cas par CO2 Strategy). Les entreprises et entreprises HORECA s'y intéressent pour tendre vers la neutralité carbone. Quand on sait que la bouteille représente plus de la moitié de l'empreinte carbone du vin, de la production au consommateur on comprend toute l'importance de ce sujet.

👉 La consignation uniquement sur les vins courants ? Pas chez Grafé Lecocq. Des IGP aux grands noms (Châteauneuf-du-Pape, Pauillac, Nuits-St-Georges, Sancerre, Sauternes, etc…) tous nos grands vins sont aussi en bouteilles consignées.

👉 Interchangeabilité : oui, pour cela, il faut nous limiter à un petit nombre de modèles de bouteilles, on se prive de l'effet “marketing” des flacons par exemple avec de beaux écussons gravés au nom d'une appellation. Mais au vu des avantages environnementaux de la consignation il n’y a pas photo. Au consommateur d'en être informé et de faire ses choix en conséquence.

👉 Filière : voir plus large : atteindre les objectifs de la Commission demandera l'implication de tous les acteurs de la filière, afin de permettre la standardisation et donc l'interchangeabilité de formats de bouteilles entre embouteilleurs différents, et des solutions par rapport à des étiquettes qui se détachent convenablement au lavage, ce qui n'est pas une généralité (étiquetage adhésif problématique).

Merci de votre attention.

Bernard Grafe